Le collectif Canutopie

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le collectif Canutopie s'est constitué pour la mise en oeuvre de notre projet pour un lieu-ressource destiné à la communauté des tisseurs.

Voici les grandes lignes de la démarche de ce collectif :

 




Pour un Musée des Canuts

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
Un canut au travail

Disons les choses telles qu’elles sont : alors que les Canuts sont connus dans le monde entier pour la qualité de leur travail, pour leurs luttes et pour leur créativité sociale,
il n’y a pas, à Lyon, de Musée des Canuts.

C’est pourquoi, la mise en chantier d’un grand musée historique contant l’odyssée de la communauté des tisseurs de soie, de Louis XI à nos jours, est notre grand projet.
Pour cela, pour convaincre les municipalités et les financeurs, il nous faut réunir les professionnels, les associations, la population.
Mais d’abord, il faut mettre en lien les divers lieux et structures qui s’occupent de la soie, du tissage et des Canuts. Aussi, nous proposons la création d’un lieu-ressource, dédié à la communauté des travailleurs de la soie. En voici le texte fondateur :

«

Pour la création d'un lieu-ressource dédié à la communauté des tisseurs de Lyon

Nous soussignés, demandons la création sur le site de la Croix-Rousse d’un lieu-ressource ouvert, dédié à l’histoire et à la mémoire des travailleurs de la soie.

Cette demande s’appuie sur un double constat : un morcellement du patrimoine Canut, dispersé en de multiples lieux et instances, et une partition historique privilégiant le dix-neuvième siècle au détriment de l’histoire générale de cette communauté qui se déploie sur cinq cents ans. Cette longue histoire est porteuse de valeurs humaines et sociales telles, qu’elle résonne encore aujourd’hui !

Il est donc important que ce lieu restitue d’abord au public une vision d’ensemble du vaste cheminement de cette communauté, dans un cadre accueillant, chaleureux et suffisamment spacieux, avant de l’orienter vers les lieux et circuits offerts par les structures existantes.

Ainsi, ce lieu-ressource sera à même de répondre à la demande croissante du public envers ce patrimoine dont l’attrait a été stimulé par la mise en valeur du travail conjugué des municipalités, des associations et collectifs, des professionnels, des historiens, des chercheurs et des particuliers, qui œuvrent sans relâche pour le faire connaître.

Ce lieu pourrait aussi être investi d’autres missions telles que la formation et la transmission des savoir-faire, la conservation des patrimoines immatériels et matériels, l’étude et la recherche, la création d’initiatives et d’événements…

Ce projet, guidé par un principe de cohérence et de mise en lien, apportera au public une meilleure accessibilité et une meilleure lisibilité de ce patrimoine qu’il faut maintenir vivant.
                                                                                                                                                                                               Collectif des « Rencontres »,
                                                                                                                                                                                                                     Lyon, le 21 janvier 2013